Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Dec

REGLEMENT DU MOT LE PLUS LONG

Publié par FLAHAUT Francis  - Catégories :  #REGLEMENT DU MOT LE PLUS LONG

REGLEMENT DU MOT LE PLUS LONG

Publié par TOUQUET CHIFFRES ET LETTRES  - Catégories :  #EMISSION TELEVISEE

REGLEMENT OFFICIEL DU MOT LE PLUS LONG

Les dictionnaires de référence pour « Le Mot le plus long » sont :

• Le Petit Larousse (excluant pages roses et noms propres).

• Le Petit Robert, y compris les mots contenus dans l'annexe "Liste des noms communs et des adjectifs correspondant aux noms propres de personnes et de lieux", avec leurs éditions de l'année en cours.

Toutefois en raison d'imprécisions ou de discordances entre les deux dictionnaires certaines options ont été prises.

Mots acceptés

1° Tous les mots simples de 2 à 10 lettres figurant en gras (qu'ils soient ou non suivis d'un article) à l'exception :

• des préfixes, suffixes et symboles.

• des formes personnelles verbales. • des interjections, onomatopées et sigles sauf s'ils sont également définis comme noms.

2° Tous les mots composés (y compris les locutions) figurant en gras (à l'exception de ceux comportant une partie entre parenthèses qui ne sont acceptés ni avec, ni sans celles-ci).

Font toutefois exception les verbes pronominaux qui sont acceptés sans le pronom personnel.

3° Les mots ne figurant qu'en cours d'article, dits « mots cachés » dans le milieu des joueurs, sont acceptés quand ils ont la même racine que le mot en entrée.

Il s'agira :

• des variantes en genre et en nombre.

• de dérivés.

• de variantes orthographiques.

• de mots argotiques.

• d'abréviations (à l'exception de celles comportant un point final, comme esq. ou ritard.),

• de noms de familles ou de genres d'êtres vivants. Les variantes en genre et en nombre des mots cachés sont acceptées quand elles sont plausibles (par exemple un nom correspondant à la fonction d'une personne). Par contre sont refusées :

• les locutions verbales qui ne sont que des exemples d'utilisation du mot figurant en entrée : en friche (friche), plan d'eau (plan), sac à main (sac)...

• les mots composés dont le genre grammatical n'est pas précisé : carte-mère (carte), jean-doré (doré), vingt-deux (vingt)...

Formes acceptées

Noms et adjectifs

1° Le pluriel :

Tout nom et adjectif peut s'employer au pluriel si au moins un des deux dictionnaires de référence ne le déclare pas comme invariable.

Exemples de mots acceptés : alphas (non indiqué comme invariable par le Larousse), bétails (même si le pluriel est indiqué comme étant inusité).

Exemple de mots refusés : vimanas (invariable). Le pluriel accepté est celui qui répond aux règles du français, sauf quand les dictionnaires donnent une indication contraire, comme pour : lev (leva), ostraca (ostracon)...

Le pluriel est retenu lorsque le mot n'est qualifié de nom que par un seul des ouvrages. Par exemple : chuts, demains, exits, hiers, meuhs, ploufs. Le pluriel n'est pas retenu pour les mots dont le type grammatical n'est pas précisé (ou indiqué comme "locution verbale"). Par exemple : confer, dixit, Shabouot et Soukkot.

2° Le singulier :

Certains mots sont indiqués au pluriel ; toutefois le singulier est accepté

• s'il est indiqué en cours d'article.

• s'il s'agit de groupes d'êtres vivants (famille d'animaux, par exemple) dont on peut isoler un des éléments.

3° Les variantes en genre :

Elles seront acceptées dans tous les cas où elles sont signalées, que ce soit en début ou en cours d'article. On les acceptera également pour les adjectifs dont le genre n'est pas précisé. Par exemple : baryté, capitulée, mesureur, schleu.. Verbes Formes verbales acceptées : • l'infinitif • le participe présent (sauf verbes uniquement impersonnels), • le participe passé Pour certains verbes, l'une ou l'autre de ces formes peuvent être refusées, selon les indications des dictionnaires.

Par exemple :

- chaloir, ester, sourdre... ne s'emploient qu'à l'infinitif,

- advenir, déchoir, occire... n'ont pas de participe présent,

- bruire, forfaire, messeoir... n'ont pas de participe passé.

Le participe passé est variable (sauf précision contraire) dans les cas suivants :

• verbes transitifs directs même s'il s'agit d'un emploi transitif exceptionnel (verbes signalés par l'abréviation trans. dans le Robert).

• verbes intransitifs conjugués avec l'auxiliaire être ; même si l'indication est faite par le biais d'un exemple comme pour les verbes caner, clamecer (ou clamser), résulter.

• verbes à construction passive : obéir ou désobéir. • verbes purement pronominaux à l'exception d'entre-nuire.

• verbes employés pronominalement uniquement si le sujet peut-être complément d'objet direct.

• participe passé adjectivé signalé à l'article du verbe, notamment : foiré, stridulé, tourbé...

En cas de contestation sur l'orthographe d'un mot ou sur la convenance de la forme usuelle, une personne spécialement désignée par France 3 et présente pendant l'émission tranchera à l'aide des dictionnaires cidessus indiqués.

Commenter cet article

À propos

HISTORIQUE DE L'EMISSION